Année après année, le nombre de fournisseurs d’électricité ne cesse de grandir. Le Guide de l’électricité verte évalue désormais pas moins de 24 fournisseurs actifs au niveau national (27 si on inclut les marques comme Sowee, Happ-e et Cdiscount). À ceux-là, s’ajoutent quatre fournisseurs que nous n’avons pas pu évaluer en détails, mais que nous présentons en quelques lignes, pour vous aider à vous faire votre propre avis.

Énergie d’Ici

Ce n’est pas un nouveau venu : créé en 2016 par plusieurs producteurs indépendants, Énergie d’ici figurait en tête des fournisseurs « Vraiment verts » dans le classement comparatif du Guide de l’électricité verte en 2018. Mais depuis octobre 2018, Énergie d’ici n’intervient plus que dans une douzaine de départements et ne propose plus de nouveaux contrats au niveau national. Il ne pouvait donc plus figurer aux côtés des fournisseurs nationaux dans notre évaluation.

Concentré sur un territoire, Énergie d’ici semble pour autant garder le cap des énergies renouvelables : d’après ses déclarations, son électricité est quasiment à 100 % d’origine renouvelable en 2018 et 2019. Par ailleurs, sa capacité de production d’énergie renouvelable a quadruplé depuis 2017, et Énergie d’ici prévoit d’investir dans le raccordement de nouvelles capacités hydrauliques.

Elecocité

Elecocité est un fournisseur d’électricité récemment arrivé sur le marché. Ses activités sont encore trop limitées pour figurer dans le classement du Guide de l’électricité verte. Il a néanmoins répondu à notre questionnaire. En 2019, Elecocité ne s’approvisionne pas encore auprès de producteurs d’énergies renouvelables et se contente d’acheter des « garanties d’origine », un mécanisme qui ne permet pas actuellement de soutenir réellement les énergies renouvelables. Elecocité ne dispose pas de capacité de production mais déclare vouloir investir dans les années à venir dans un parc de production photovoltaïque.

La particularité de l’offre d’Elecocité est de proposer à ses clients de sélectionner des projets d’énergie renouvelable à travers le monde et de les financer grâce au « fléchage » d’une partie de la facture de ses clients vers ces projets (jusqu’à 10 % du montant de la facture).

Électricité de provence

Comme son nom l’indique, Électricité de Provence est d’abord un fournisseur d’électricité local, auprès d’une clientèle basée dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA). L’entreprise provençale est en passe d’obtenir son agrément de fournisseur national, mais ce n’était pas encore le cas au moment de la mise à jour du Guide de l’électricité verte, qui n’analyse que les fournisseurs nationaux. Électricité de Provence a néanmoins répondu à nos questions. En 2019, ce fournisseur ne s’approvisionne pas encore auprès de producteurs d’énergies renouvelables et se contente d’acheter des « garanties d’origine », ce qui ne permet pas de soutenir réellement les énergies renouvelables.

Électricité de Provence déclare cependant vouloir acheter à l’avenir de l’électricité d’origine renouvelable directement auprès de petits producteurs d’énergies renouvelables dans la région PACA et investir dans de nouvelles installations de productions solaires photovoltaïques, hydroélectriques au fil de l’eau, et éoliennes. À suivre !

Mega Energie

Mega Énergie est un fournisseur d’électricité et de gaz belge arrivé sur le marché français en 2019. Présent sur le marché belge depuis 2013, Mega Énergie a déjà été évalué par Greenpeace Belgique dans son comparatif national des fournisseurs d’électricité. On y apprend que jusqu’en 2019, Mega Énergie investissait dans les énergies renouvelables mais que l’entreprise ne dispose désormais plus de production.

Avec la disparition de sa production propre en 2019, l’entreprise n’est plus en mesure de produire l’électricité renouvelable pour sa clientèle. Mega Énergie continue cependant d’acheter directement à un producteur d’énergie renouvelable la moitié de l’électricité qu’elle fournit.

Votre avis sur les fournisseurs d’électricité nous intéresse : partagez-le sur Twitter avec @Greenpeacefr #GuideElectricitéVerte, sur Facebook et sur Instagram !