Changer de fournisseur d’électricité tout en veillant à moins consommer, voilà des gestes efficaces pour limiter son empreinte écologique ! Et ce n’est pas compliqué. Voici nos huit conseils faciles à suivre pour réduire votre consommation (et votre facture) d’électricité tout en vous simplifiant la vie.

1- J’éteins ou débranche tous les appareils en veille et non utilisés

Un chargeur de téléphone branché, même s’il n’est pas en train de charger un appareil, continue de consommer inutilement de l’électricité. Idem pour les nombreux objets électriques en veille qui peuplent nos maisons : télévision, lecteur de DVD, four électrique, ordinateurs, enceintes connectées… Et le wifi qui continue d’émettre toute la nuit ? Et ce micro-ondes et ce récepteur TV qui affichent l’heure y compris en votre absence ? Un conseil : vous ne vous en servez pas ? Débranchez-les ! Et rebranchez-les tout simplement au moment où vous en avez besoin. Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe), cela permet d’économiser jusqu’à 10 % de sa facture d’électricité.

Le petit plus : En installant des multiprises avec interrupteur, vous pouvez éteindre plusieurs appareils en veille en un seul geste (par exemple, l’ensemble télé / récepteur TV / DVD…). Utile également lorsque les prises sont difficiles d’accès ou les câbles un peu durs à retirer.

2- J’optimise l’éclairage de chaque pièce

Inutile de recréer les fastes du château de Versailles chez soi. Pour mémoire, à l’époque, on s’éclairait à la bougie. En plus d’éteindre la lumière lorsque vous quittez une pièce et d’opter pour des ampoules basse consommation (les LED A++ étant les plus performantes), choisir le bon éclairage en fonction de la pièce et de vos habitudes est un élément essentiel non seulement pour réduire votre consommation d’électricité mais aussi pour améliorer votre bien-être.

Le petit plus : Réduire l’intensité lumineuse le soir aurait des effets positifs sur l’endormissement et la qualité du sommeil. Vous pouvez faire d’une pierre deux coups : réduire votre facture et rester zen.

3- J’utilise les fonctions “éco” de mon lave-linge et de mon lave-vaisselle

La plupart des lave-linge et lave-vaisselle récents possèdent une touche ou un programme “éco” qui permet de réduire considérablement la consommation d’électricité et d’eau, tout en étant aussi efficace que les programmes classiques. La durée de lavage est généralement plus longue mais, bonne nouvelle : vous n’êtes pas obligé-es de rester planté-es devant votre machine !

Le petit plus : La consommation d’un modèle à l’autre varie considérablement. Le Guide Top Ten (initiative de plusieurs associations) évalue précisément la consommation d’électricité de chaque appareil ménager et vous permet de savoir quels sont les meilleurs modèles, sans publicité cachée.

Utiliser la fonction éco de son lave-linge : un geste simple pour réduire sa consommation d'électricité

4- Je cuisine à l’économie… et au top !

Quelques gestes simples et de bons sens permettent d’économiser l’énergie en cuisine : couvrir les casseroles pendant la cuisson, réduire la puissance dès que l’eau bout, utiliser des casseroles et poêles légèrement plus grandes que les plaques de cuisson, privilégier la cuisson en cocotte-minute (plus rapide et efficace), utiliser la chaleur tournante de votre four (s’il propose cette option)… Le choix d’équipements économes est également déterminant : les plaques à induction consomment 20 à 25 % d’électricité en moins par rapport à d’autres types de plaques.

Le petit plus : Plutôt que de décongeler un produit surgelé au micro-onde, placez-le au réfrigérateur bien à l’avance. Il décongèlera plus lentement mais aidera à maintenir le froid dans le réfrigérateur. Un double gain de consommation électrique !

5- Je bichonne mon réfrigérateur et mon congélateur

On leur doit bien ça : nos réfrigérateurs et congélateurs apprécient un petit dégivrage de temps en temps. Le givre entraîne rapidement une surconsommation d’électricité pourtant facile à éviter. Et pensez-vous à leur gratter le dos régulièrement ? Nettoyer la grille située à l’arrière de ces appareils permet d’en optimiser le fonctionnement. A prendre en compte au moment de faire son plan de cuisine : frigo et congélo sont à éloigner des sources de chaleur (four, plaques de cuisson, radiateurs) autant que possible.

Le petit plus : Avant de placer des aliments dans le réfrigérateur, couvrez-les dans des sachets (biodégradables) ou des boîtes. Cela permettra de limiter la condensation et produira beaucoup moins de givre.

6- Je chauffe pour mon confort où il faut, quand il faut

Le chauffage (électrique ou non) représente en moyenne 60 % de la consommation d’énergie dans un logement. Vous ferez donc des économies substantielles en chauffant mieux : baisser la température d’1°C permet de réduire sa facture d’environ 7 % ! Une règle de base ? A chaque pièce sa température. L’Ademe recommande une température d’environ 19°C dans les pièces à vivre (salon, salle à manger…) contre 17°C dans les chambres qui ne sont pas occupées toute la journée. Pour éviter de chauffer inutilement certaines parties (couloirs, hall d’entrée, escaliers…) et garder la chaleur là où vous en avez besoin, des rideaux occultants peuvent s’avérer efficaces.

Le petit plus : Ouvrez grand vos fenêtres une fois par jour pendant quelques minutes (en coupant le chauffage, évidemment) ! Cela permet d’aérer votre logement et de réduire l’humidité. Résultat : le chauffage sera plus efficace.

En réglant son chauffage électrique sur 19 degrés, on peut économiser de l'électricité facilement

7- Je produis l’eau chaude dont j’ai besoin, pas plus !

Inutile de jouer les fakirs lorsque vous prenez une douche ou faites la vaisselle ! Pour éviter de vous brûler tout en réduisant votre consommation d’électricité, réglez votre chauffe-eau électrique autour de 55°C (suffisant, selon l’Adème, pour éviter le développement de bactéries pathogènes). Les plus courageux-ses iront jusqu’à l’éteindre en été… Sans aller jusque-là, des gestes simples permettent de consommer beaucoup moins d’eau chaude : éviter les longues douches bouillantes, laver à l’eau froide la vaisselle peu sale et la rincer systématiquement à l’eau froide, couper le chauffe-eau en cas d’absence prolongée… L’entretien de votre chauffe-eau est aussi essentiel : entartré, il consommera beaucoup plus d’électricité.

Le petit plus : si vous lavez la vaisselle à la main, un double bac permet d’utiliser moins d’eau. Faute de double évier, une petite bassine dans votre bac vous permettra de laver votre vaisselle à l’eau tiède sans trop solliciter votre chauffe-eau et de la rincer ensuite à l’eau froide.

8- J’améliore l’isolation de mon logement

Rénover fenêtres, portes, combles, murs peut avoir un impact considérable sur la consommation d’énergie, mais cela a évidemment un coût et ne se fait pas à la légère. Avant même de s’engager dans des grands travaux, il est déjà possible de limiter les déperditions de chaleur par quelques gestes simples : poser de rideaux entre les zones de passage (couloirs, entrées, portes…), placer des boudins aux seuils des portes et des fenêtres, fermer les volets, calorifuger son ballon d’eau chaude (comme expliqué sur le site québécois Eco-Habitation – ça marche aussi en France)…

Le petit plus : Vous pouvez bénéficier d’un bilan énergétique gratuit et d’un accompagnement dans les démarches d’éco-rénovation grâce aux conseillers du réseau public Faire (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation énergétique)

A vous de jouer pour réduire votre consommation et votre facture d’électricité… et bien sûr, mieux consommer en optant pour un fournisseur d’électricité vraiment vert !

Crédits photos © Jan Kehnscherper / Greenpeace