Vous vous posez des questions sur ce comparatif des fournisseurs d'électricité et plus généralement l'électricité verte ? Découvrez nos réponses pour y voir plus clair !

Quelle méthodologie a été utilisée pour comparer les fournisseurs d'électricité verte ?

De plus en plus de fournisseurs d’électricité proposent des offres « vertes ». Greenpeace France a souhaité comprendre si cela signifiait vraiment que les fournisseurs achetaient et produisaient de l’électricité issue des énergies renouvelables, et investissaient dans ce secteur. Un questionnaire a donc été envoyé à tous les fournisseurs actifs sur l’ensemble de l’année 2017 leur demandant de préciser plusieurs points :

  • Achètent-ils ou produisent-ils eux-mêmes l’électricité ? Avec quelles sources d’énergie ? Cela permet de comprendre quelle part de l’électricité fournie aujourd’hui par le fournisseur est d’origine renouvelable, nucléaire ou fossile.
  • Dans quelles énergies investissent-ils, dans quelles proportions et à quel rythme ? Cela permet de comprendre si le fournisseur contribue activement à l’essor des énergies renouvelables ou s’il investit encore dans des énergies non renouvelables.
  • Achètent-ils des garanties d’origine et d’où viennent-elles ? Cela permet de comprendre si le fournisseur se contente de verdir une électricité non renouvelable en achetant des « garanties d’origine », certificats obligatoires pour pouvoir qualifier une offre de « verte », ou s’il s’impose un cahier des charges plus rigoureux, transparent et soucieux de soutenir des producteurs locaux d’énergies renouvelables.

Sur la base des données collectées, Greenpeace France évalue chaque source d’électricité : des plus polluantes (nucléaire, charbon, etc.) aux renouvelables (petite centrale hydraulique au fil de l’eau, photovoltaïque, éolien, etc).

Enfin, Greenpeace France accorde une grande importance aux investissements qui permettent de développer les énergies d’avenir : celles qui ne sont pas nocives pour l’environnement. Ainsi, un fournisseur d’électricité qui n’investit pas ou pas assez dans les énergies renouvelables se retrouve moins bien classé. Un fournisseur (ou sa maison mère) qui, en parallèle d’achats ou d’investissements dans les énergies vertes, investit massivement dans des sources d’énergie non renouvelables, qu’il s’agisse des énergies fossiles (émettrices de gaz à effet de serre) ou du nucléaire (énergie dangereuse et qui génère des déchets pour des milliers d’années), est plus durement sanctionné. Il écope d’un « carton rouge » et se retrouve dans la catégorie « Vraiment mauvais » du classement.

Pour en savoir plus, consultez la méthodologie du classement 2018 des fournisseurs d'électricité (PDF)

A quoi correspondent les catégories de fournisseurs d’électricité dans ce comparatif ?

  • Les fournisseurs « vraiment verts » : ce sont actuellement les meilleurs fournisseurs d’électricité verte sur le marché français, selon les critères retenus pour ce comparatif. Ils ne sont pas encore parfaits mais proposent d’ores et déjà une électricité à plus de 95 % d’origine renouvelable et soutiennent les petits producteurs d’électricité renouvelable. Greenpeace France les recommande.
  • Les fournisseurs « en bonne voie » : ils font plus ou moins des efforts pour produire et développer l’électricité issue des énergies renouvelables et/ou pour investir dans ce secteur, en comparaison avec la plupart des fournisseurs d’électricité. Ils sont encore loin d’être verts et ce comparatif devrait les encourager à faire bien plus pour proposer une électricité vraiment renouvelable.
  • Les fournisseurs « à la traîne » : Ils font encore trop peu d’efforts, voire aucun, en matière d’électricité renouvelable. Il est plus que temps qu’ils prennent le virage de la transition énergétique.
  • Les fournisseurs « vraiment mauvais » : Ils polluent la planète en investissant dans des énergies sales et dangereuses (pétrole, charbon, gaz de schiste, nucléaire), que ce soit directement ou indirectement via le groupe auquel ils appartiennent. Certains se retrouvent dans cette catégorie en raison non seulement de leurs propres activités mais aussi de celles de leur maison mère : l’argent des clients de ces filiales sert à soutenir des investissements qui nuisent à la transition énergétique et donc à notre planète.
  • Non classés : ces fournisseurs d’électricité n’étaient pas actifs sur l’ensemble de l’année 2017 et n’ont donc pas pu être évalués dans le cadre de ce comparatif 2018. Ils seront évalués dans notre prochain classement.

Qui a réalisé et financé ce classement comparatif des fournisseurs d’électricité verte ?

Ce classement a été entièrement réalisé et financé par Greenpeace France, de façon totalement indépendante, sur la base des données collectées auprès des fournisseurs et issues de rapports publics. Greenpeace France est une association financée uniquement grâce aux dons de ses adhérent-es et refuse toute contribution d’entreprise ou subvention d’État. Pour réaliser ce classement, Greenpeace France a transmis un questionnaire à tous les fournisseurs actifs sur l’ensemble de l’année 2017. Tous les fournisseurs figurant dans ce classement ont accepté de répondre aux questions de Greenpeace France, à l’exception d’EDF et de sa filiale Sowee.

Est-ce que vous touchez une commission lorsque je change de fournisseur ?

Non ! Nous ne touchons pas de commission, de qui que ce soit ! Ce classement a été réalisé par Greenpeace France, une association 100 % indépendante. Nous proposons uniquement de comparer les fournisseurs d’électricité selon des critères environnementaux et non leurs offres commerciales ou leurs prix. Nous ne recevons aucune commission des fournisseurs d’électricité, quelle que soit leur place dans notre comparatif. Si vous décidez de changer de fournisseur d'électricité, nous ne sommes pas informés de votre choix par les fournisseurs. De même, nous ne leur communiquons pas vos données.

Je ne trouve pas mon fournisseur d’électricité dans la liste. Pourquoi ?

Au total, sur 29 fournisseurs proposant désormais des offres d’électricité aux consommateurs français, 19 sont évalués dans ce classement. Plusieurs fournisseurs d’électricité n’étaient pas actifs sur la totalité de l’année 2017 et n’ont donc pas pu être évalués dans ce comparatif : Butagaz, Cdiscount Energie, Elécocité, Electricité de Provence, ENI, Green Yellow Casino, Leclerc, Mint Energie, Ohm Energie, Urban Solar Energy.

L’édition 2018 du classement a évalué uniquement les fournisseurs d’électricité qui répondaient aux critères suivants :

  • Ces fournisseurs vendent de l’électricité aux consommateurs particuliers. Certains fournisseurs ne s’adressent qu’aux collectivités et aux entreprises et n’ont donc pas été évalués dans ce classement comparatif.
  • Ils vendent de l’électricité partout en France. Certains fournisseurs (notamment des régies d’électricité) sont actifs à un niveau local et leurs offres ne sont accessibles que dans une zone géographique restreinte : ils n’ont pas été évalués dans cette édition.
  • Ils ont été actifs toute l’année 2017. De nombreux fournisseurs sont arrivés sur le marché de l’électricité en cours d’année 2017 ou en 2018. C’est le cas des fournisseurs mentionnés plus haut. Ils n’ont pas été évalués dans le cadre de ce comparatif de l’électricité verte mais le seront dans la prochaine édition.

Comment puis-je changer de fournisseur de d’électricité ?

Il est aujourd’hui très simple de changer de fournisseur, à tout moment, sans interruption d’électricité. Vous avez choisi un nouveau fournisseur d’électricité vraiment vert ? À vous de jouer :

  1. Récupérez votre Point de livraison (PDL), numéro qui figure sur vos factures d’électricité.
  2. Relevez le volume de consommation qu’indique votre compteur électrique.
  3. Préparez un RIB, si vous souhaitez opter pour un paiement par prélèvement automatique.
  4. Rendez-vous sur le site du fournisseur d'électricité de votre choix et suivez ses instructions. La plupart des fournisseurs d’électricité permettent de souscrire un nouveau contrat en ligne. Le tour est joué !

C’est le nouveau fournisseur d’électricité qui s’occupe de tout : votre contrat avec l’ancien fournisseur est automatiquement résilié à la date convenue, sans coupure d’électricité.

Pour plus d’informations, consultez notre article « Comment changer de fournisseur en 5 minutes chrono ? »

Comment puis-je être certain qu’il s’agit vraiment d’électricité renouvelable ?

Selon les critères retenus par Greenpeace France, votre fournisseur vous propose une électricité vraiment renouvelable à partir du moment où il achète directement son électricité auprès d’un producteur d’électricité renouvelable, ou s’il produit lui-même sa propre électricité renouvelable.

Mon fournisseur d’électricité est mal classé. Dois-je changer et lequel recommandez-vous ?

Greenpeace France, qui a réalisé ce classement des fournisseurs d’électricité verte, recommande de se tourner vers des fournisseurs « vraiment verts ». Ce sont, à l’heure actuelle, ceux qui vous permettent de réduire réellement votre empreinte écologique. Ils produisent et/ou achètent et fournissent vraiment une électricité d’origine renouvelable, sans énergies fossiles ni nucléaire, et contribuent directement à la transition énergétique.

Inversement, Greenpeace France déconseille fortement de se tourner vers les fournisseurs « vraiment mauvais ». Ces fournisseurs d’électricité appartiennent à des grands groupes qui polluent la planète en investissant dans des énergies sales et dangereuses (pétrole, charbon, gaz de schiste, nucléaire, etc...). Certains contribuent, via leurs filiales, au développement des énergies renouvelables, mais votre facture est susceptible de financer l’ensemble des activités du groupe, néfastes pour l’environnement.

Pour plus de détails, voir notre classement des fournisseurs d'électricité verte

Mon fournisseur propose des offres d’électricité « 100 % verte » mais est mal classé. Qu’est-ce que ça signifie ?

Ce que votre fournisseur fait de l’argent de votre facture mensuelle est plus important que le nom donné au contrat - « vert » ou autre. Qui dit « offre verte » ne veut pas forcément dire « électricité verte »… Accrochez-vous, ce n’est pas simple !

Afin de pouvoir commercialiser une offre dite « verte », la seule obligation pour les fournisseurs d’électricité, selon la réglementation européenne, est de se procurer des certificats verts, appelés « garanties d’origine ». Ces garanties correspondent à une quantité d’électricité d’origine renouvelable produite et injectée « quelque part » dans le réseau électrique en Europe. Mais le fournisseur n’achète qu’un simple bout de papier, pas l’électricité en elle-même. Un fournisseur peut donc tout à fait acheter ou produire de l’électricité d’origine nucléaire et/oui fossile puis la « verdir » en se procurant des « garanties d’origine » auprès d’un producteur d’électricité renouvelable situé quelque part en Europe (bien souvent de grosses installations hydrauliques). Dans ce cas, sur votre facture de 100 euros, quelques euros à peine serviront à payer les certificats « verts » tandis que l’essentiel servira à acheter ou produire de l’électricité non renouvelable (nucléaire, charbon…). Ce qui signifie qu’avec certains fournisseurs, votre argent va essentiellement dans la poche de producteurs d’énergie nucléaire et/ou fossile et ne permet pas de soutenir les investissements dans les énergies renouvelables en France, même s’ils proposent des « offres vertes ».

À l’inverse, les fournisseurs les mieux classés (« vraiment verts ») se procurent vraiment de l’électricité d’origine renouvelable, et pas uniquement des « garanties d’origine » vertes. Ils achètent directement leur électricité auprès de producteurs d’énergies renouvelables bien identifiés, de façon transparente. Avec ces fournisseurs, votre facture permet réellement de financer les énergies renouvelables et non les énergies fossiles et nucléaires.

Pour plus de détails sur l’électricité verte et le fonctionnement (complexe) des « garanties d’origine », consultez notre article : « Qu’est-ce qu’une électricité verte ? »

Pourquoi n’établissez-vous pas de classement des fournisseurs de gaz ? N’existe-t-il pas de gaz vert ?

Actuellement, le gaz produit et fourni est essentiellement du gaz dit « naturel » mais d’origine fossile. Le gaz « renouvelable » (ou biogaz) reste très marginal. Il n’est donc pas encore pertinent de classer les fournisseurs sur ce point. Toutefois, début 2018, l’Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) publiait une étude estimant que d’ici une trentaine d’années, le gaz renouvelable pourrait se substituer entièrement au gaz fossile en France. En attendant l’essor du gaz renouvelable, notre classement des fournisseurs d’électricité pénalise fortement les entreprises qui investissent, produisent ou achètent du gaz de schiste, particulièrement nocif pour le climat, l’environnement et la santé.

Les efforts des fournisseurs pour m’encourager à réduire ma consommation d’électricité sont-ils pris en compte dans ce classement ?

Non, seules les sources d’électricité et leur empreinte écologique ont été prises en compte dans ce classement des fournisseurs d’électricité verte. Plusieurs fournisseurs incitent leurs clients à réduire leur consommation d’électricité. Ces efforts sont tout à fait louables, mais il n’existe pas aujourd’hui de méthodologie éprouvée pour pouvoir évaluer correctement la contribution de chaque fournisseur dans ce domaine et les comparer de façon rigoureuse.

Cela ne signifie pas pour autant que les économies d’électricité ne sont pas essentielles à la transition écologique. Bien au contraire : la toute première étape pour limiter son empreinte écologique consiste à réduire sa consommation d’énergie. Mieux consommer, c’est aussi moins consommer. Et cela commence par des gestes très simples.

Pour en savoir plus, consultez notre article « 8 astuces pour réduire sa consommation d’électricité »

Si je change de fournisseur d’électricité, est-ce que je risque une coupure d’électricité ?

Non, le changement de fournisseur n’entraîne pas de coupure d’électricité. Aucune intervention technique n’est nécessaire, à moins que l’électricité ait été coupée dans le logement. Au moment de souscrire un contrat avec votre nouveau fournisseur, vous définissez la date à laquelle vous souhaitez que le changement soit effectif. Jusqu’à cette date, vous restez client de votre ancien fournisseur.

Pour rappel, un fournisseur d’électricité est uniquement chargé de la vente et de la gestion du contrat d'électricité. Mais ce n’est pas lui qui vous « raccorde » au réseau électrique. Les « branchements » et le service public de l’électricité, c’est Enedis qui s’en charge pour la totalité du réseau d’électricité et pour tous les fournisseurs. Enedis est une entreprise de service public en charge de la gestion technique du réseau de distribution d'électricité en France. C’est Enedis qui réalise les raccordements, le dépannage, le relevé des compteurs et toutes les interventions techniques, quel que soit votre fournisseur.

Si je change de fournisseur d’électricité, est-ce que je dois changer de compteur d’électricité ?

Non, le compteur d’électricité reste le même, quel que soit le fournisseur. C’est Enedis, entreprise publique, qui est en charge du relevé des compteurs et de toute intervention technique, que ce soit avec votre ancien ou votre nouveau fournisseur d’électricité.

Je suis locataire et mon propriétaire m’impose son fournisseur d’électricité. Que puis-je faire ?

Vous n’avez pas besoin d’autorisation du propriétaire ou de quiconque pour changer de fournisseur. C’est une décision qui appartient entièrement à l’occupant du logement. Il s’agira simplement, en quittant le logement, d’indiquer au prochain occupant le point de livraison du logement (numéro qui figure sur vos factures d’électricité). Cela simplifiera ses démarches.

Je prévois de déménager. Dois-je attendre pour changer de fournisseur d’électricité ?

Non, si vous prévoyez de déménager, vous pouvez choisir un nouveau fournisseur d’électricité vraiment vert pour votre nouveau logement et fixer une date de début de contrat à l’avance (jusqu’à 21 jours avant). Il est préférable d’entamer ces démarches rapidement, notamment si une intervention technique est nécessaire dans le nouveau logement (par exemple si le logement n’est pas encore raccordé au réseau électrique ou si l’électricité était coupée...).

Pour rappel : raccordement, dépannages et interventions techniques sont effectués par Enedis, l’entreprise gestionnaire du réseau électrique, quel que soit votre fournisseur. Le fournisseur se charge de contacter les services techniques d’Enedis pour que votre logement dans lequel vous allez déménager soit bien raccordé au réseau électrique.

Est-ce que je peux revenir chez mon ancien fournisseur d’électricité, après en avoir changé ?

Oui, bien sûr. Vous pouvez changer de fournisseur d’électricité à tout moment, que ce soit pour revenir chez un ancien ou opter pour un nouveau, sans frais de résiliation et sans délais.

Changer de fournisseur d’électricité, combien ça coûte ?

Il n’y a pas de frais de résiliation quand vous changez de fournisseur d'électricité. Bon à savoir : à partir du moment où vous résiliez votre contrat, votre ancien fournisseur fera le bilan final de votre consommation. S’il vous a prélevé un montant supérieur à votre consommation réelle d’électricité, il vous remboursera la différence. Si votre consommation se révèle plus élevée que prévue, il vous facturera la différence. Certains fournisseurs peuvent appliquer des frais d'enregistrement au moment de la souscription de votre nouveau contrat, mais si vous décidez de le quitter, il ne doit pas vous faire payer de frais de résiliation, comme précisé par le Médiateur de l'énergie.

Est-ce que les offres vertes d’électricité coûtent plus cher ?

Toutes les offres d’électricité « vertes » ne coûtent pas forcément plus cher. Selon la Commission de régulation de l’énergie, le coût des offres « vertes » est globalement un peu plus cher que les offres non vertes mais de seulement +1,7 % en moyenne.

Les tarifs varient d’une offre verte à l’autre en fonction de l’effort financier réellement engagé par le fournisseur pour soutenir les énergies renouvelables et améliorer la traçabilité. Par exemple, un fournisseur qui se contente d’acheter son électricité sur le marché de gros (majoritairement nucléaire) puis de la verdir en se procurant des garanties d’origine vertes dépense moins par rapport à un fournisseur qui achète son électricité directement auprès d’un petit producteur qui vient d’installer un parc solaire photovoltaïque.

Certains fournisseurs d’électricité renouvelables proposent des tarifs un peu plus chers que d’autres mais le revendiquent. C’est notamment le cas du fournisseur Enercoop qui, pour encourager la production d’électricité renouvelable, garantit à ses producteurs d’électricité renouvelable un contrat de long terme et une rémunération plus élevée qu’ailleurs. C’est la même logique de juste rémunération que pour le commerce équitable.

Il existe de nombreux comparateurs d’offres en ligne. Pour s’y retrouver, le Médiateur national de l’énergie a mis un place un comparateur.

Que faire en cas de litige avec mon ancien ou mon nouveau fournisseur d’électricité ?

En cas de problème avec votre ancien ou votre nouveau fournisseur d’électricité, plusieurs mécanismes existent, détaillés sur le site du médiateur national de l’énergie.

Une électricité 100 % verte existe-t-elle ?

Toute production d’énergie a un impact sur l’environnement. Cela étant dit, toutes les sources d’énergie ne se valent pas et leur impact tout au long de la chaîne de production varie considérablement.

L’électricité la plus verte à l’heure actuelle est celle produite à partir des énergies renouvelables (éolienne, photovoltaïque, petit hydraulique…) qui n’émettent ni gaz à effet serre ni déchets radioactifs ou polluants lors du processus de production.

Comme pour tout produit industriel, la production et le traitement en fin de vie des équipements d’électricité renouvelable ont un impact environnemental : il faut consommer de l’énergie pour la fabrication et la transformation des matières premières et utiliser des produits chimiques pour les pièces électroniques. En fin de vie, après plusieurs décennies de fonctionnement, les déchets finaux sont toutefois minimes : les modules et les composants sont en partie recyclables et réutilisables. Selon les constructeurs, les panneaux solaires sont par exemple recyclables entre 95 et 99 % et ont une durée de vie de 25 à 30 ans en moyenne.

Les énergies non renouvelables ont quant à elles des conséquences nocives tout au long de la chaîne de production. C’est le cas du nucléaire : extraction de minerais à l’étranger, acheminement en France, traitement des combustibles, construction et maintenance d’infrastructures massives, production d’électricité qui génère des déchets radioactifs, transport, entreposage et stockage de ces déchets pour des centaines voire des milliers d’années... C’est aussi le cas pour les énergies fossiles (pétrole, charbon…), polluantes de leur extraction à leur consommation, émettrices de gaz à effet de serre et qui contribuent au réchauffement climatique.

Pour en savoir plus, lire notre méthodologie ainsi que nos articles :

L’électricité en France peut-elle être 100 % renouvelable ?

De nombreux scénarios démontrent que d’ici à 2050, l’électricité française peut être à 100 % d’origine renouvelable. Le scénario de l’Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), publié en 2015, va même plus loin car il étudie également les bénéfices socio-économiques d’une production électrique 100 % renouvelable : création d’emplois et de richesse dans les territoires, amélioration de la balance commerciale, hausse du revenu disponible des Français-es, etc.

Pour en savoir plus, lire notre article : « 6 idées fausses sur les énergies renouvelables »

Toutes les énergies se valent-elles ?

L’impact environnemental des énergies renouvelables est bien moins important que celui des énergies fossiles et du nucléaire, mais il varie aussi d’une énergie renouvelable à l’autre. Dans ce classement des fournisseurs d'électricité verte, nous avons valorisé ceux qui privilégient des sources d’énergie durables et à très faible impact environnemental. Par exemple, nous avons attribué un meilleur score aux petites installations hydroélectriques (d’une capacité inférieure à 10 MW ou au fil de l’eau) qu’aux grandes installations (barrages d’une capacité égale ou supérieure à 10 MW).

Pour en savoir plus, consulter la méthodologie du classement (PDF)

Pourquoi l’électricité nucléaire n’est-elle pas verte ?

Quand on parle d’énergies vertes, on parle d’énergies renouvelables. Le nucléaire n’est pas une source d’énergie renouvelable et n’est pas considérée comme telle par les directives de l’Union européenne. L’électricité nucléaire est produite à partir d’uranium, un minerai fossile qui existe en quantités limitées. Le nucléaire partage un seul point commun avec les énergies renouvelables : il émet beaucoup moins de CO2 que les énergies fossiles. Cela n’en fait pas une source d’électricité durable ou propre pour autant : aux impacts environnementaux et sociaux liés à l’extraction d’uranium s’ajoute la production de déchets radioactifs extrêmement dangereux qui mettront des centaines voire des milliers d’années à baisser en radioactivité et dont on ne sait pas toujours quoi faire pour le moment. Il n’existe toujours aucune solution pour gérer les déchets les plus radioactifs, le projet de Cigéo à Bure n’étant pas validé et étant très controversé. Le nucléaire est une source d’énergie non renouvelable, polluante et dangereuse.

Pour en savoir plus, lire notre article : « Comprendre le nucléaire en 10 chiffres clés »

L’électricité qui arrive dans ma prise de courant est-elle bien verte ?

En pratique, l’électricité n’a pas de couleur et une fois injectée dans le réseau électrique, il n’est pas possible de distinguer celle produite par des énergies renouvelables de celle issue des énergies fossiles ou du nucléaire. L’électricité produite est injectée dans le réseau électrique, quelle que soit son origine, et celle qui arrive dans vos prises électriques provient donc de multiples sources, renouvelables et non renouvelables... même si vous avez un fournisseur vraiment vert !

Par contre, en choisissant un fournisseur vraiment vert, vous financez uniquement la production d’électricité renouvelable, sans émission de CO2, ni déchets nucléaires. Vous ne contribuez pas au financement d’énergies polluantes.

EDF, Enedis, RTE : quelle est la différence ?

Il règne une confusion importante sur le rôle de chaque acteur en matière d’électricité.

EDF est à la fois producteur et fournisseur d’électricité. En tant que producteur, son métier est d’exploiter les 58 réacteurs nucléaires et une très grande partie des installations hydroélectriques en France. EDF est aussi un fournisseur d’électricité : pendant longtemps, il a été le seul autorisé à vendre des contrats d'électricité aux consommateurs. En 2007, le marché a été ouvert à la concurrence et de nombreux fournisseurs sont désormais habilités à vendre l’électricité aux particuliers. Vous êtes aujourd’hui entièrement libre de changer de fournisseur d’électricité et de choisir parmi les très nombreuses offres sur le marché, autant de fois que vous le souhaitez. Déjà près de six millions d’abonné-es ont choisi un fournisseur alternatif à EDF.

Enedis (ex-ERDF) est l’entreprise de service public qui s’occupe de distribuer l’électricité dans chaque foyer localement. Cette entreprise publique réalise les raccordements, le dépannage, le relevé des compteurs et toutes les interventions techniques, quel que soit votre fournisseur. Enedis est le seul acteur à gérer le réseau de distribution nationale pour le compte de l’Etat.

RTE (ou Réseau de transport d’électricité) est le gestionnaire du réseau de câbles électriques qui transportent l’électricité de leur lieu de production vers les communes qui vont la consommer. Ce réseau est souvent comparé à des autoroutes qui traversent la France et permettent de transporter les électrons. RTE est une entreprise publique : c’est le seul acteur à gérer le réseau de transport national d’électricité pour le compte de l’État.

Qu’est-ce qu’un certificat de garantie d’origine ?

Une garantie d’origine est un certificat qui atteste qu’une quantité d’électricité d’origine renouvelable a bien été produite et injectée quelque part dans le réseau électrique en Europe. Ce mécanisme, mis en place par l’Union européenne, permet aux fournisseurs d’électricité de commercialiser des offres dites « vertes », même si l’électricité qu’ils fournissent et facturent à leurs clients n’est pas d’origine renouvelable. Ainsi, un fournisseur peut tout à fait acheter son électricité sur le marché de gros, essentiellement non renouvelable (en France, à 78 % d’origine nucléaire et 11 % d’origine fossile) puis la « verdir » en se procurant des certificats (ces fameuses « garanties d’origine ») auprès d’un producteur d’électricité renouvelable européen, attestant qu’une quantité équivalente d’électricité renouvelable a bien été injectée sur le réseau. Il faut savoir qu’une garantie d’origine coûte actuellement en moyenne moins d’un euro par MWh, soit généralement moins de 2 % du coût de l’électricité produite.

Pour en savoir plus sur les garanties d'origine et l'électricité verte : Qu'est-ce qu'une électricité verte ?

Pour faire un choix éclairé, comparez les fournisseurs d'électricité verte
Mon fournisseur d'électricité n'est pas vraiment vert ?

Bravo !

Vous avez décidé d'opter pour un nouveau fournisseur « vraiment vert » ? A vous de jouer ! Recevez le mode d'emploi et un petit mémo pour changer facilement au moment où vous le souhaitez.

Vous recevrez également des informations sur la protection de l’environnement et les actions de Greenpeace France. Vous pourrez bien sûr demander à ne plus recevoir ces infos à tout moment. Greenpeace France ne communique pas vos données : ni aux fournisseurs d’électricité, ni à aucune autre organisation.

Merci !

Un message va arriver dans quelques minutes dans votre boîte email, avec les principales étapes pour changer facilement de fournisseur d'électricité. Vous recevrez un petit rappel quelques jours après !

Vous souhaitez faire connaître ce Guide de l'électricité verte ? N'hésitez pas à le partager !

 

Revenir au classement

Félicitations !

Vous êtes déjà chez un fournisseur vraiment vert ? Faites-le savoir : partagez ce classement autour de vous et participez activement à la transition énergétique.

 

 

En tant que précurseur des énergies renouvelables, vous pouvez encourager vos proches à passer eux aussi au vert. Recevez un kit pour convaincre votre oncle récalcitrant (testé et approuvé aussi avec les ami-es) :

Vous recevrez également des informations sur la protection de l’environnement et les actions de Greenpeace France. Vous pourrez bien sûr demander à ne plus recevoir ces infos à tout moment. Greenpeace France ne communique pas vos données : ni aux fournisseurs d’électricité, ni à aucune autre organisation.

Merci !

Vous recevrez dans quelques minutes un message avec des arguments et liens utiles pour encourager vos proches à passer à l'électricité verte.

Vous appréciez ce Guide de l'électricité verte ? N'hésitez pas à le partager !

 

Revenir au classement