Notre avis sur Sélia :

Sélia fait des efforts en matière d’électricité renouvelable mais cela reste insuffisant. En 2017, près de la moitié de l’électricité fournie par Sélia était d’origine renouvelable, notamment grâce à ses propres moyens de production photovoltaïque. Pour le reste, Sélia achète essentiellement de l’électricité d’origine non renouvelable.

Énergies renouvelables

Sélia produit de l’électricité d’origine solaire et éolienne. Il s’approvisionne également auprès de producteurs d’énergie renouvelable. Au total, cela permet à Sélia de couvrir un tiers de la consommation de ses clients. Pour le reste, il achète de l’électricité sur le marché de gros, donc essentiellement non renouvelable.

Sélia a investi dans des moyens de production photovoltaïque mais ne prévoit pas de raccorder de nouvelles installations renouvelables dans les deux années qui viennent. Pour l’heure, Sélia semble bien tourné vers les énergies renouvelables, mais à un rythme d’investissement encore insuffisant.

Énergies fossiles

En 2017, Sélia a acheté la majorité de son électricité sur le marché de gros. Par défaut, cette électricité est dite « grise » car composée des différentes sources d’énergie disponibles en France : en 2017, sur le marché français, 11 % de l’électricité était issue de la combustion de charbon, de gaz naturel ou de pétrole, des énergies émettrices de gaz à effet de serre et donc nocives pour le climat.

Énergie nucléaire

En 2017, Sélia a acheté la majorité de son électricité sur le marché de gros. Par défaut, cette électricité est dite « grise » car composée des différentes sources d’énergie disponibles en France : en 2017, sur le marché français, près de 78 % de l’électricité était d’origine nucléaire, une énergie polluante et dangereuse.

Sélia a été fondé en 2013 par Séolis, l’Entreprise locale de distribution (ELD) des Deux Sèvres qui a souhaité pouvoir distribuer l’électricité partout en France. Séolis reste l’actionnaire majoritaire de Sélia et ses actifs de production et d’investissement sont donc pris en compte dans notre évaluation.

Bravo !

Vous avez décidé d'opter pour un nouveau fournisseur « vraiment vert » ? A vous de jouer ! Recevez le mode d'emploi et un petit mémo pour changer facilement au moment où vous le souhaitez.

Vous recevrez également des informations sur la protection de l’environnement et les actions de Greenpeace France. Vous pourrez bien sûr demander à ne plus recevoir ces infos à tout moment. Greenpeace France ne communique pas vos données : ni aux fournisseurs d’électricité, ni à aucune autre organisation.

Merci !

Un message va arriver dans quelques minutes dans votre boîte email, avec les principales étapes pour changer facilement de fournisseur d'électricité. Vous recevrez un petit rappel quelques jours après !

Vous souhaitez faire connaître ce Guide de l'électricité verte ? N'hésitez pas à le partager !

 

Revenir au classement

Félicitations !

Vous êtes déjà chez un fournisseur vraiment vert ? Faites-le savoir : partagez ce classement autour de vous et participez activement à la transition énergétique.

 

 

En tant que précurseur des énergies renouvelables, vous pouvez encourager vos proches à passer eux aussi au vert. Recevez un kit pour convaincre votre oncle récalcitrant (testé et approuvé aussi avec les ami-es) :

Vous recevrez également des informations sur la protection de l’environnement et les actions de Greenpeace France. Vous pourrez bien sûr demander à ne plus recevoir ces infos à tout moment. Greenpeace France ne communique pas vos données : ni aux fournisseurs d’électricité, ni à aucune autre organisation.

Merci !

Vous recevrez dans quelques minutes un message avec des arguments et liens utiles pour encourager vos proches à passer à l'électricité verte.

Vous appréciez ce Guide de l'électricité verte ? N'hésitez pas à le partager !

 

Revenir au classement